Les gros travaux à l’Aquascope de Virelles débuteront le 15 septembre

La roselière sera restaurée.
La roselière sera restaurée. - G.F.

C’était la bonne nouvelle de fin d’année dernière : la ministre Tellier a débloqué, en décembre dernier, 1,5 million d’euros à destination de l’Aquascope de Virelles (Chimay). L’idée est de développer et de conserver l’une des plus grandes réserves naturelles de Belgique.

À travers cette subvention, deux gros projets se profilent. L’Aquascope de Virelles attire des dizaines d’espèces d’oiseaux, l’idée serait de pouvoir leur offrir des espaces de nidification, mais aussi des espaces d’observation pour les visiteurs tout en préservant et respectant la faune et la flore.

C’est ainsi que 15 îlots vont être développés sur l’étang. C’est le premier projet. « Nous avons 16.000 tonnes de déchets verts à évacuer de la roselière. Ces déchets de terre, branches et vase serviront à créer ces îles », explique Vincent Scaillet, le directeur.

Le second projet est lié, puisque ces déchets proviennent de la restauration de la roselière. La partie supérieure, sur 10 hectares, va être grattée pour permettre aux nouvelles pousses de se développer.

Une vidange de l’étang

« Pour ce faire, une partie de l’étang va être vidée. » Et les poissons seront récupérés pour confectionner de la truite fumée, du brochet, de l’escavèche de Virelles et ainsi les proposer cet hiver.

C’est donc un gros chantier qui se profile au sein de l’Aquascope, dont la date est désormais connue : on parle d’un début de chantier le 15 septembre, et d’une fin vers le 15 décembre.

Un troisième projet est lancé à l’Aquascope, à savoir le déménagement du Creaves dans l’ancienne grange aux papillons. Là, il y a aussi des travaux à réaliser pour proposer un parcours à visée pédagogique. L’achat du bâtiment a été signé. On parle d’une concrétisation pour 2022.

Gwendoline Fusillier

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Virelles (c.f. Chimay)Chimay (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE LA BOTTE DU HAINAUT