Plus de 80% des Japonais sont contre les Jeux olympiques cet été, selon un sondage

Plus de 80% des Japonais sont contre les Jeux olympiques cet été, selon un sondage
AFP

Cette enquête d’opinion a été réalisée par le quotidien Asahi après la décision du gouvernement japonais vendredi d’élargir l’état d’urgence sanitaire à neuf départements du pays, confronté à une quatrième vague d’infections au Covid-19 qui met son système de santé sous pression.

Le sondage révèle que 43 % des personnes interrogées souhaitent l’annulation des Jeux et 40 % un nouveau report. Ces chiffres sont en hausse par rapport aux 35 % qui soutenaient l’annulation lors d’une enquête du même journal il y a un mois et aux 34 % qui souhaitaient un nouveau report.

Seuls 14 % sont favorables à la tenue des Jeux comme prévu cet été, contre 28 % auparavant, selon ce sondage réalisé par téléphone auprès de 1.527 personnes.

Si les Jeux ont lieu, 59 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles ne voulaient pas de public, 33 % étant favorables à une réduction du nombre de spectateurs et 3 % à des Jeux avec une capacité normale dans les stades.

Depuis des mois, tous les sondages montrent qu’une majorité de Japonais s’oppose à la tenue des JO (23 juillet-8 août). Un autre sondage réalisé par l’agence de presse Kyodo et publié dimanche montre que 59,7 % des personnes interrogées sont favorables à l’annulation des JO, bien qu’un nouveau report n’ait pas été cité comme option.

Les organisateurs des Jeux olympiques ne cessent de répéter que des mesures antivirus très strictes, y compris des tests réguliers sur les sportifs et l’interdiction de spectateurs venus de l’étranger, permettront aux JO de se tenir « en toute sécurité ».

Mais le sondage de Kyodo a révélé que 87,7 % des personnes interrogées craignent que l’afflux de sportifs et de délégations ne propage le virus.

Le Japon a connu jusqu’ici une épidémie de Covid-19 moins importante que celle observée dans de nombreux pays, avec quelque 11.500 décès officiellement recensés depuis début 2020. Mais le gouvernement est sous le feu des critiques pour les retards dans son programme de vaccination.

Selon le sondage de Kyodo, 85 % des personnes interrogées considèrent que ce programme est lent et 71,5 % sont mécontentes de la façon dont le gouvernement gère la crise sanitaire.

Aussi en Omnisports