La Musette, un projet culturel étudiant débarque à Doische en juin

La Musette, un projet culturel étudiant débarque à Doische en juin

« On veut créer de la culture de manière itinérante avec des personnes de communes rurales pour des personnes de communes rurales. » C’est de cette façon que Mathieu Dedoncker, un des six instigateurs du projet « La Musette » le résume. Pour ce faire, ces étudiants bruxellois ont fabriqué une remorque qui va les tracter dans toute la commune à l’aide d’un vélo. « On a choisi de faire ça à vélo pour promouvoir la mobilité douce mais aussi parce qu’il y avait un Ravel dans la commune. » Ce dispositif ambulant va servir de régie mobile pour la première partie de l’initiative. Au cours du mois de juin, les étudiants vont partir à la rencontre des citoyens pour la « collecte de récits participative ». Le concept, des micros-trottoirs, des discussions avec la population autour d’un thème qui servira de liant pour tout le mois. En juin, le thème est l’amitié. « On part à la rencontre des gens en leur posant des questions sur des sujets qui nous semblent intéressants et à la fois anodins. Le plus dur va être que les gens veuillent bien partager. »

Les étudiants en pleine confection de la «Musette».
Les étudiants en pleine confection de la «Musette». - D.R.

Promouvoir la culture en milieu rural

Le but de l’initiative est de recréer du lien social à travers des projets culturels dans les zones non-urbaines. « Notre projet souhaite susciter l’intérêt des habitants à des activités culturelles et renforcer leur participation active à ces événements. » S’ils ont choisi Doische, c’est au départ pour des critères purement analytiques et démographiques et puis, travailler avec le foyer culturel de la commune est apparu comme une évidence. « Quand on a contacté le foyer culturel, ils ont tout de suite suivi le projet et on a eu un très bon contact avec eux. »

Le mois de juin est une première pour « la Musette », une sorte de projet pilote. En septembre, le groupe réitère avec d’autres artistes et un autre thème pour, à termes, imaginer s’exporter dans d’autres communes. « Même si à la base, c’est un projet scolaire, l’objectif est de créer un projet pérenne qui pourrait se développer. »

Le bouquet final le 26 juin

La récolte itinérante nous mène à la fin du mois pour le spectacle radiophonique. Les participants se déplacent dans le village de Soulme, derrière la remorque et à chaque arrêt, une écoute collective dévoilera une partie des récits. À chaque arrêt, des artistes locaux, à l’image du peintre Luc Demol, performeront en même temps que les écoutes. Pour finir, au dernier arrêt, des artistes de rue proposeront une performance directement inspirée des récits de la population. « Ça devrait donner quelque chose d’assez unique, on espère en tout cas. »

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook La Musette – ravitaillement culturel.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Doische (prov. de Namur)Soulme (c.f. Doische)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE LA PROVINCE DE NAMUR