1.500 plants de cannabis à Namur et Floreffe!

Une culture impressionnante.
Une culture impressionnante. - G.I./Illu.

Le tribunal correctionnel de Namur a procédé jeudi à l’instruction d’audience dans un dossier de cultures de cannabis.

Le principal prévenu, qui reconnaît être le dirigeant d’une association de malfaiteurs, a avoué être à l’origine de la mise sur pied de deux cultures, basées à Namur et Floreffe et qui accueillaient respectivement 897 et 559 plants. Le prévenu explique avoir créé les deux structures, qui étaient raccordées sur le réseau électrique d’Ores illégalement, pour tenter de faire face à des problèmes financiers.

Un des autres prévenus jouait le rôle de jardinier. Le dirigeant affirme que les deux derniers prévenus n’avaient eux rien à voir avec la culture de cannabis.

La drogue, qui a été cultivée entre mai 2019 et mai 2020, a par la suite été mise en vente.

Le principal prévenu est également accusé de coups et blessures ayant entraîné une incapacité sur une personne vulnérable lors d’une scène qui s’est déroulée à la prison de Dinant le 15 juillet 2020 alors qu’il était en détention préventive.

La suite des débats est prévue le 17 juin.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers