Alain décède après un accident de parachute à Spa: «Ce serait une erreur humaine»

Un parachutiste est décédé à Spa ce lundi.
Un parachutiste est décédé à Spa ce lundi. - Prétexte V.L.

C’est un véritable drame qui s’est joué ce lundi après-midi, sur le coup de 13 heures, du côté de Spa. Alain Figa, un homme de 59 ans originaire de Zaventem, est décédé après un saut en parachute au départ du Skydive de Spa.

Le parachutiste Alain Figa, originaire de Zaventem, est décédé après un saut à Spa.
Le parachutiste Alain Figa, originaire de Zaventem, est décédé après un saut à Spa. - A.F.

De ce que nous explique Jef Carabin, membre du club de parachute de Spa mais surtout président de la fédération wallonne des clubs de parachutisme, ce serait un « vrai coup de pas de chance ». Alain Figa n'en était pas à son premier saut. Affilié au club de parachutisme de Saint-Ghislain, il était brevet A (+ de 25 sauts) et comptait 36 sauts à son actif. « Surtout, ce n’était pas son premier saut de l’année et il venait d’avoir un refresh sur les procédures voici quelques jours », nous explique Jef Carabin.

Pas un problème de matériel

Mais l’homme a semble-t-il été stressé durant son saut, ce lundi 14 juin dans l'après-midi. Le président de la fédération wallonne des clubs de parachutisme nous parle des premières informations qu'il a reçues. « La voile s’est parfaitement ouverte. Puis elle est apparemment partie en légère rotation, une rotation lente. Normalement, il aurait suffi qu’il prenne les deux poignées de commande en main et l'incident était résolu. Dans le cas improbable où il n'aurait pas pu résoudre l'incident de cette manière et dans la nécessité d'ouvrir son parachute de réserve, il est obligatoire de libérer d'abord le parachute principal avant d'ouvrir le secours. Ici, il a semble-t-il paniqué, la rotation a continué et il a voulu ouvrir le parachute de réserve sans libérer le principal ».

Dans cette configuration, le parachute de secours n'a pas pu s'ouvrir correctement et s’en est suivi une chute libre de plus de 700 mètres qui n’a laissé aucune chance au parachutiste originaire du Brabant flamand. « C’est a priori une erreur humaine, pas un problème de matériel. Heureusement, ça n’arrive que très rarement mais c'est arrivé ! Ce n’est vraiment pas de chance », regrette Jef Carabin.

Hommages sur les réseaux

Le parquet de Verviers a tout de même dépêché ce lundi après-midi un expert dans ce type d’accident ainsi qu’un médecin légiste sur place afin de faire la lumière sur la nature du drame. « L’enquête est toujours en cours mais, à l’heure actuelle, il semble que l’on se dirige vers la thèse d’un accident », nous confie Gilles de Villers Grand Champs, procureur de division pour Verviers.

Sur les réseaux sociaux, la fédération wallonne des clubs de parachutisme a par ailleurs tenu à rendre hommage à la victime. « Au nom de tous les parachutistes, la fédération présente ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à ses amis et à toute la communauté para qui est en deuil d’un ami, d’un collègue ! Fly forever l’ami ! » Les hommages affluent dans le petit monde du parachutisme.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Spa (prov. de Liège)Zaventem (c.f. Zaventem)
Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION