Fin de chômage temporaire et «pas de licenciements» en vue chez Brussels Airport

Fin de chômage temporaire et «pas de licenciements» en vue chez Brussels Airport
Belga

Cette évolution est rendue possible par la reprise du trafic de passagers, depuis la fin de l’interdiction des voyages non-essentiels et l’amélioration de la situation sanitaire.

Le gestionnaire de l’aéroport travaille en outre sur une nouvelle structure pour son département «Asset Management & Construction». Ce développement s’accompagnera dans les mois à venir d’une augmentation de plus de 10% du personnel au sein de ce département. «Certaines fonctions pourraient donc changer, mais cette évolution n’entraînera pas de licenciements», assure Brussels Airport Company, qui dit croire «plus que jamais à un retour à un niveau d’activité normal dans les années à venir» et avoir «besoin de tous ses employés pour faire face aux défis à venir».

L’aéroport ajoute que des discussions sont toujours en cours avec les partenaires sociaux au sujet des projets sur la table.

De leur côté, la CGSP Télécom-Aviation et la CSC-Transcom ont annoncé mardi qu’elles envisageaient de mener une grève chez Brussels Airport Company pour protester contre ce qu’elles estiment être «une restructuration cachée».

«Brussels Airport Company présente une histoire positive de gros investissements et d’une nouvelle structure organisationnelle, mais derrière on retrouve une restructuration cachée», a dénoncé Bjorn Vanden Eynde de la CSC-Transcom. Selon le syndicat, des salariés pourraient perdre leur emploi ou être «rétrogradés».

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique