Tour de France: Bauke Mollema remporte la 14e étape en solitaire

Vidéo
Tour de France: Bauke Mollema remporte la 14e étape en solitaire
AFP

Bauke Mollema (Trek-Segafredo) a remporté en solitaire la 14e étape du Tour de France entre Carcassonne et Quillan (183,7 km). Le coureur néerlandais, parti à l’offensive avec 13 autres coureurs, a devancé Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) et Sergio Higuita (EF Education-Nippo). Tadej Pogacar (UAE Emirates), qui a vécu une étape plutôt tranquille, reste solidement en tête du classement général.

Le début de l’étape a été particulièrement rapide. Oliver Naesen (AG2R-Citroën) a été le premier coureur a tenté de provoquer l’échappée du jour mais à l’instar d’un grand nombre de coureurs dans son sillage, l’entreprise n’a pas été couronnée de succès.

Finalement, cinq hommes ont réussi à s’extirper - Kristian Sbaragli (Alpecin-Fenix), Maxime Chevalier (B&B- KTM), Anthony Turgis (Total Energies), Tom Skujins (Trek-Segafredo) et Jonas Rickaert (Alpecin-Fenix) - mais leur avantage est resté sous la minute, le peloton restant en embuscade jusqu’au sprint intermédiaire au kilomètre 76,7. Rickaert est toutefois passé en tête du sprint. Michael Matthews (BikeExchange) a, lui, remporté celui du peloton, se classant 7e, devant Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious). Mark Cavendisch, confortablement installé au classement du maillot vert, n’a pas marqué de point.

Par la suite, trois hommes - Matteo Cattaneo (Deceuninck-Quick-Step), Wouter Poels (Bahrain Victorious) et Michael Woods (Israël Start-Up Nation) -, rejoints rapidement par plusieurs coureurs dont Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Sergio Higuita (EF Education) et Guillaume Martin (Cofidis) ont réussi à prendre leur distance par rapport au peloton.

Devant, le duel Woods - Poels a animé la course aux sommets des différents cols, tous les deux étant à la lutte pour le maillot à pois. Si Poels est passé en tête du Col de Montségur, Woods est passé devant au Col de la Croix des Morts. Poels a pris sa revanche en passant en tête de la Côté de Galinagues. Ce mano a mano a néanmoins bénéficié à Michael Woods qui a dépossédé Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) du maillot de meilleur grimpeur pour une unité.

A l’approche de la dernière difficulté du jour, le Col de Saint-Louis, Bauke Mollema a pris la poudre d’escampette et a forgé un avantage supérieur à la minute au pied du col. L’écart est même resté stable durant l’ascension alors que le groupe de poursuivants a éclaté sous l’impulsion de Cattaneo. Seuls Higuita, Woods et Konrad ont pu suivre la roue du coureur de la Quick Step.

Le coureur néerlandais de la Trek est passé en tête au sommet du col avec un avantage encore supérieur à la minute. Derrière Mollema, Woods est passé second au sommet, empochant trois nouvelles unités au classement du meilleur grimpeur, confortant sa première place avec 54 points.

Parti à toute vitesse vers Quillan, Bauke Mollema a maintenu son avance pour remporter la victoire d’étape, la première pour l’équipe Trek sur ce Tour et la troisième cette saison pour le coureur néerlandais.

Derrière les échappées, aucun favori n’a tenté de déstabiliser le maillot jaune, Tadej Pogacar, qui reste solidement en tête du classement général. Guillaume Martin, à l’attaque ce samedi, fait quant à lui une belle opération au classement général puisqu’il est désormais classé 2e à 4’04’’ du maillot jaune.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Croix-lez-Rouveroy (c.f. Estinnes)Estinnes (Hainaut)
Aussi en Tour de France