Un exercice de sauvetage GRIMP sur la grande roue des Lacs (photos et vidéo)

Un exercice impressionnant.
Un exercice impressionnant. - G.F.

Ce samedi à l’aube, les pompiers GRIMP de la zone Dinaphi et Val de Sambre ont été appelés à Froidchapelle.

D.R.

Un homme, le patron du Crocodile Rouge, Jean-François Baelden est bloqué en haut de la grande roue des Lacs de l’Eau d’Heure. Il n’est heureusement pas blessé. Leur intervention était nécessaire pour le sortir de la nacelle, perché à plus de 45 mètres de haut !

G.F.

G.F.

G.F.

Pas de panique ! Ceci est un scénario fictif, quoique… les personnages sont bien réels. En effet, ce samedi matin, les pompiers grimpeurs ont réalisé un entraînement sur la grande roue qui tourne depuis quelques jours déjà au bord de la Plate Taille.

G.F.

« C’est la première fois que nous intervenons sur une grande roue », souligne François Starck, membre du GRIMP Dinaphi. « C’est quelque chose qui est difficile d’accès et où l’auto-échelle ne peut pas accéder. Il faut donc grimper pour arriver à la victime. »

Un exercice grandeur nature.
Un exercice grandeur nature. - G.F.

G.F.

G.F.

En moins d’une heure, ces spécialistes ont atteint la victime, qui était bien le patron du Crocodile Rouge. « C’est impressionnant, mais j’avais confiance, c’est une chouette expérience », confiera-t-il.

G.F.

G.F.

G.F.

Un scénario réel

Pour les pompiers du GRIMP qui pourraient être appelés à intervenir dans ce genre de situation, c’est l’occasion de s’entraîner mais aussi de faire de la prévention.

D.R.

C’est ainsi qu’un des grimpeurs a escaladé l’armature de la grande route pour rejoindre une nacelle dans laquelle se trouvait la victime.

G.F.

Et en utilisant la technique dite « du téléphérique », cette dernière est redescendue saine et sauve sous l’œil vigilant des techniciens.

Harnaché correctement, il a été laissé dans le vide pour une descente toute en douceur. Un exercice qui a attiré aussi les visiteurs qui arrivaient sur le site, impressionnés par l’intervention des pompiers.

G.F.

G.F.

G.F.

G.F.

Une opportunité de travailler les techniques et la coordination pour ces grimpeurs de deux zones différentes régulièrement amenés à travailler ensemble. Et nul doute que des exercices aux Lacs de l’Eau d’Heure, ils en feront encore. Ils y sont en tout cas les bienvenus.

G.F.

D.R.

Dans l’espoir que jamais ils ne doivent intervenir en situation réelle, même s’ils sont prêts.

Gwendoline Fusillier

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Froidchapelle (Hainaut)Cerfontaine (c.f. Cerfontaine)
Aussi en L'ACTU DE LA PROVINCE DE NAMUR