Voici pourquoi Braine-le-Comte n’est pas reconnue pour le fonds des calamités

Voici pourquoi Braine-le-Comte n’est pas reconnue pour le fonds des calamités

Le gouvernement wallon a reconnu le 28 juillet les inondations des 14, 15 et 16 juillet comme calamité naturelle publique. Cela permettra aux personnes qui rentrent dans les conditions de recevoir une indemnisation financière de la Wallonie.

La demande d’aide à la réparation auprès du Service régional des calamités sera à introduire dans les trois mois suivant le 1er août prochain.

Braine-le-Comte n’est pas reconnue

202 des 260 communes wallonnes qui ont demandé à bénéficier du Fonds des calamités ont été reconnues. Il s’agit des 84 communes de la province de Liège, des 38 communes de la province de Namur, des 44 communes de la province de Luxembourg, de 18 commune du Brabant wallon (Beauvechain, Chastre, Chaumont-Gistoux, Court-Saint-Etienne, Genappe, Grez-Doiceau, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Mont-Saint-Guibert, Orp-Jauche, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Perwez, Ramilies, Tubize, Villers-la-Ville, Walhain et Wavre) et des 18 communes du Hainaut suivantes : Aiseau-Presles, Beaumont, Charleroi, Châtelet, Chimay, Ecaussinnes, Estinnes, Farciennes, Fleurus, Froidchapelle, Gerpinnes, Ham-Sur-Heure-Nalinnes, Les Bons Villers, Momignies Montigny-le-Tilleul, Pont-à-Celles, Sivry-Rance et Thuin.

Braine-le-Comte, pourtant touchée par les inondations, n’est donc pas reprise dans la liste. « Vous êtes nombreux à être étonnés de ne pas voir Braine-le-Comte reprise dans la liste des communes reconnues par le Gouvernement wallon pour le Fonds des Calamités suite aux inondations du 15 juillet dernier », réagit le bourgmestre de la Ville, Maxime Daye, sur ses réseaux sociaux.

« Contacts pris, la décision a été prise uniquement sur base de la pluviométrie, mais nous pourrions encore être reconnus en remettant un dossier comme expliqué dans l’info ci-dessous. » Le Brainois invite également toute personne impactée par les intempéries à remettre à la Ville un dossier avant le 6 août, à midi.

Vous avez subi un sinistre suite aux intempéries? Voici quoi faire à Braine-le-Comte

Vous avez subi un sinistre suite aux intempéries? Voici quoi faire à Braine-le-Comte
D.R.

Si les intempéries se sont particulièrement déversées dans les provinces de Liège et de Namur, le Hainaut n’a pas pour autant été tout à fait épargné. Les pluies se sont notamment abattues sur la Ville de Braine-le-Comte le 15 juillet dernier. Depuis, la Ville met tout en œuvre pour faire revenir les choses à la normale.

Ainsi, les autorités communales invitent les citoyens à se manifester : « Si vous êtes dans le besoin ou dans le don, n’hésitez pas à contacter le 0800/1.7090 ou info@7090.be pour vous manifester. Nous collectons le tout et dispatchons en fonction », a indiqué le bourgmestre, Maxime Daye, précisant que le nettoyage des cours d’eau et le déblaiement des encombrants étaient toujours en cours.

Que faire des encombrants ?

Plusieurs mesures d’urgence ont également été mises en place. La limite des volumes acceptés au Recyparc a par exemple été temporairement levée. « Vous pouvez donc vous rendre au parc à conteneurs et y déposer tous vos objets endommagés par l’eau », précise la Commune. « Toutefois, si vous n’en avez pas la possibilité, sachez qu’un ramassage d’encombrants sera organisé dans les zones touchées par les inondations, en même temps que la prochaine collecte de déchets ménagers. Attention, mercredi 21 juillet étant un jour férié, si votre jour de collecte habituelle est le mercredi, elle aura lieu cette semaine samedi. »

Attention, que vous portiez vos encombrants aux conteneurs ou non, la Ville demande de bien veiller à séparer les électroménagers, les pneus et les déchets « spéciaux/dangereux » des autres déchets.

Que faire si ma cuve à mazout est endommagée ?

Si la cuve à mazout est impactée par l’eau, des mesures particulières s’imposent afin d’éviter une pollution des eaux souterraines et des caves. Si la cuve s’est vidée de son contenu, la Wallonie insiste sur le fait qu’il ne faille surtout pas vider les eaux polluées en les rejetant directement vers les égouts, les eaux de surface ou l’environnement proche sous peine d’être verbalisé.

Si votre cave est toujours sous eau, la Région vous conseille de contacter directement votre assurance et de faire appel, via leurs services, à un collecteur agréé pour récupérer le mazout. « Si la citerne contient encore du mazout contaminé par de l’eau, celle-ci doit également faire l’objet d’une vidange par un collecteur agréé pour ce genre d’opérations », précise-t-on. « Si la citerne présente des fuites, il est impératif, une fois son dégazage, sa vidange complète et son nettoyage réalisés, soit de faire réparer la citerne par un professionnel compétent si cela est possible, soit, dans le cas contraire de l’évacuer. »

Si en revanche l’eau n’est plus présente dans votre cave, la Région recommande également de contacter votre assurance et de faire appel, par le biais de leurs services, à une société spécialisée pour le nettoyage des murs et du sol si celui-ci est étanche. « Si par contre, le sol n’est pas étanche, il y a lieu de faire appel à un expert agréé en gestion des sols, mandaté par l’assurance, afin d’établir le plan d’action à mettre en œuvre pour assurer l’assainissement du sol. »

Voici comment bénéficier du fonds des calamités

Afin d’introduire une demande officielle de reconnaissance de calamité naturelle publique auprès de la Région wallonne, les personnes qui ont subi des dommages sont invitées à se faire connaître avant le vendredi 6 août 2021 à midi, auprès de notre Service juridique. Veiller à bien introduire votre nom et prénom, l’adresse des dégâts, les coordonnées de contact, la nature des dégâts ainsi que d’éventuelles photos et l’estimation du montant des dommages causés.

Contactez le service via cette adresse mail servicejuridique@7090.be ou par courrier postal : Grand Place 39, 7090 Braine-le-Comte.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU CENTRE