Marchi et Mernissi: les deux nouvelles passerelles cyclo-piétonnes sur le canal

Au-dessus du canal.
Au-dessus du canal. - D.R.

Deux passerelles ont été construites par Beliris à hauteur de la station de métro Comte de Flandre et en face du MIMA. Ces ponts cyclo-piétons qui enjambent le canal et relient la Ville à Molenbeek ont été inaugurés samedi lors d’un événement intitulé Bridge en présence de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Ecolo), la ministre en charge de Beliris Karine Lalieux (PS), le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) et la bourgmestre de Molenbeek Catherine Moureaux (PS).

Ces deux passerelles portent des noms de femmes inspirantes : Loredana Marchi et Fatima Mernisi. La passerelle proche de la station de métro Comte de Flandre devient la passerelle Loredana Marchi, pionnière locale dans le travail d’intégration qui œuvre depuis plus de 30 ans au renforcement des droits des femmes dans les quartiers de la zone du Canal. La passerelle proche de la Porte de Ninove devient la passerelle Fatima Mernissi, sociologue et écrivaine marocaine décédée en 2015 qui a consacré sa vie à la réflexion féministe et aux libertés des femmes maghrébines. Ces personnalités ont été élues lors d’un sondage auquel près de 5.000 personnes ont participé.

« Ce n’est pas par hasard », a commenté la ministre Van den Brandt. « Notre histoire est pleine de femmes qui ont contribué, mais on ne les visibilise pas. Les montrer dans l’espace public, c’est faire en sorte d’inspirer les jeunes filles d’aujourd’hui et permettre de redécouvrir leurs histoires. »

Travaux de Beliris

Ces passerelles « sont l’aboutissement de grandes interventions dans le quartier menées par Beliris durant 10 ans », a expliqué la ministre Lalieux. « Avec la création d’un parc et le réaménagement d’espaces publics à la Porte de Ninove ou le réaménagement des rives du canal avec sa balade cyclo-piétonne, ces passerelles complètent ce projet ambitieux de création d’espaces de qualité invitant à la promenade, au sport et à la rencontre dans le quartier. »

L’inauguration a été animée par un concert de M. Chuzi, un cortège inaugural avec le Géant de la Compagnie de la Sonnette, une performance de danse verticale par la Compagnie LaterrateraL. Elle s’est achevée par une randonnée culturelle, une promenade rythmée par une pléiade d’artistes ambulants. Pas moins de 80 artistes se sont produits pour l’occasion.

Sous leur nom d’artiste « Mon Colonel & Spit », Eric Bassleer et Thomas Stiernon signent un grafitti à découvrir sur la passerelle Mernissi : deux anguilles visibles depuis les rives du canal comme hymne à la migration et au « melting pot » culturel bruxellois, accompagnées de dessins de déchets et de la phrase « Il n’y a pas que les anguilles qui retournent à la mer » pour exhorter les promeneurs à prendre soin de leur canal. Dans les prochaines semaines, une oeuvre du collectif bruxellois LAb[au], sur le langage urbain, sera aussi à découvrir sur la passerelle Marchi.

Les travaux ont été menés sous la direction de Beliris, en collaboration avec l’entrepreneur Denys et Aelterman et le bureau d’études Arcadis. Ils ont duré 1 an et ont coûté 3,5 millions d’euros. Au terme de cette journée pétillante qui a réservé de nombreuses surprises pour petits et grands, tout au long d’un parcours de 1 km qui relie les passerelles, les piétons et cyclistes du quartier empruntent avec aisance les nouvelles connexions.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES