24H Karting de Francorchamps: des régionaux s’imposent pour une poignée de secondes

24H Karting de Francorchamps: des régionaux s’imposent pour une poignée de secondes
DR

À deux heures de l’arrivée des Bulex 24 Heures Karting Francorchamps, trois équipages étaient encore regroupés dans le même tour en tête de la course. Entre Standwork by Hola Lulu (Matts Breckpot, Amandio Costa Paz, Arnaud Teeuwen, Dylan De Wolf), WKS Racing Team (Anthony Lejoly, Thomas Leufgen, Julien Jamoye, Adrien Dewalque) et AGT by Tys Racing (Bryan Pedroso, Rayhan Mouôya, Alessandro Tudisca, Julien Van den Driesch), la bagarre pour la première place promettait d’être intense !

Mais au pire des moments, les tenants du titre étaient victimes d’une panne d’essence et voyaient s’envoler leurs espoirs de victoire. Arrivée avec l’ambition de viser un troisième succès de rang, l’équipe Hola Lulu montait finalement sur la plus petite marche du podium.

DR

Devant, le Stavelotain Anthony Lejoly (WKS Racing Team) et Alessandro Tudisca (AGT by Tys Racing) se sont livré un duel à distance passionnant durant les 30 dernières minutes. Pendant que le Stavelotain tentait d’économiser de l’essence pour éviter un arrêt supplémentaire, le Carolo donnait le meilleur de lui-même… sans succès ! Sur la ligne d’arrivée, le régional de l’étape parvenait à conserver 11 petites secondes d’avance sur son poursuivant.

Anthony Lejoly : « Joie et soulagement immenses »

« Les 5 ou 6 derniers tours ont été extrêmement tendus. À certains moments, je pouvais apercevoir des bulles d’air à travers le tuyau d’essence. Un tour en plus aurait pu être fatal », expliquait Anthony. « J’avais l’impression que le chrono ne s’arrêterait jamais. La joie et le soulagement étaient donc immenses au passage du drapeau à damier. Cette première victoire pour notre équipage, c’est la combinaison d’une régularité presque parfaite de tous les pilotes et d’un travail minutieux de l’ensemble de l’équipe. »

Le team WKS Racing Team était aussi composé du Malmédien Thomas Leufgen, du Lierneusien Julien Jamoye et du Stavelotain Adrien Dewalque.

DR

Comme toujours dans une épreuve de 24 heures, les faits de course n’ont pas manqué et, parfois, la mécanique a aussi joué un rôle. Deuxième de l’édition 2020, la famille Huls (AMG Racing) perdait le contact avec le Top 3 pendant la nuit suite à une casse moteur. Après la perte de temps liée à un changement de monture, Alain, Mathieu et Guillaume finissaient néanmoins à une honorable 5e place. On retrouvait donc au pied du podium la formation BTR 2 et l’équipage composé de Jules Van Hulle, Anthony Van Grevelinge, Bjorn Bourgonjon, Kenneth Naessens et la première féminine du peloton, Romy De Groote.

Parmi les autres malchanceux, on retrouvait notamment l’équipe East Kart (Christian Douven, Marc Schings, Fabio Paoleschi, Jeff Raach, Mitchel Kukenheim, Vica Scheldz), victime de problème de direction après un accrochage en début de course, et le quatuor Camille Mazuin-Louis Mazuin-Geoffrey Charlier-Maxime Pairoux (Michaël Mazuin Sports) en proie à des soucis de carburateur. De quoi les repousser bien au-delà du Top 10.

Victoire française en Rookie’s

Onzième du classement général et premier équipage non Expert’s (+ de 75   % des pilotes comptant au moins 2 participations à l’épreuve), Mistral Racing Karting a dominé la catégorie Rookie’s (1 seul pilote au maximum ayant déjà pris part à l’épreuve depuis 2013). Les Marseillais Anthony Dugue, Loic Raymond, Adrien Iché et Mathieu Bobet ont conclu avec quatre tours d’avance sur P1 Racing 1 (Michaël Olbrechts, Christian Van Balen, Nicolas Claes, Toon Eeckelaert, Philippe Wuyts, Vincent Jewel, Erland Van Reet) et 11 sur Car Clean by Tys Racing (Tyron Kinard, Lucas Barthelemy, Antoine Berton, Théo Pirmez, Ozan Van Dijck). Notons que la lutte pour le podium fut particulièrement serrée, P1 Racing 2 terminant à seulement deux secondes de la troisième place. Chaud   !

DR

Le Sterlain Kevin Wathelet sur le podium en classe Biitwiins

Dans la classe Biitwiins (en référence au terme anglais Between et aux karts bimoteurs, aussi appelé Twins), c’est le Junior Team de chez Hola Lulu qui s’est illustré. Malgré une sortie de piste dans les dernières minutes de course, les jeunes François Lernage, Tibo Vankrunkelsven, Jules Lannoye, Florian Van Dooren, Luca et Chiara Cauwenbergh se sont imposés devant le kart #14 Bulex Racing (Jérémy Peclers, Charles Prévost, Baptiste Vanderbeck, Théo Nicolas, Kenneth Engels). Quant à la médaille de bronze, elle est revenue à BKRT Fun (Kevin Wathelet, Julie Mottoule, Justine Strauven, Alice Noël).

Objectifs remplis ?

Dans le cadre de cette édition 2021, Filipe Vieira s’était lancé un pari fou   : disputer les Bulex 24 Heures Karting Francorchamps seul, sans s’arrêter   ! Si le Belgo-portugais n’a pas atteint l’objectif qu’il s’était fixé, il a tout de même bouclé 890 tours, soit plus de 900 kilomètres et plus de 60   % de la distance des vainqueurs. Chapeau pour l’endurance   !

De son côté, le Kart48 a plus que rempli ses objectifs en récoltant plus de 12.000 euros pour l’opération Cap 48. Animateurs de la RTBF (Olivier Colle, Raphaël Scaini et Maxime Potar), sportifs (Kevin Borlée), comédiens (Charlie Dupont) et pilotes à mobilité réduite   : tous ont en plus pris beaucoup de plaisir derrière le volant.

DR

«   Organiser cette édition avec le Covid Safe Ticket pour permettre le retour du public n’a pas été de tout repos. Ce sont des contraintes en plus qui pèsent   » , reconnaît Patrick Van Billoen, l’organisateur. «   Mais quand j’ai vu le sourire sur les lèvres de la majorité des pilotes et des spectateurs présents, cela valait la peine. Tout s’est bien déroulé dans l’ensemble. Et cela, on le doit aux 80 personnes qui ont œuvré lors de cette épreuve, aux Anglais de Teesside pour la gestion du matériel et à nos partenaires Bulex et Kronos Events pour le précieux soutien. Merci à eux et vivement l’année prochaine pour un nouvel événement   !   »

Le classement des Bulex 24H Karting Francorchamps 2021

Général & Expert’s   : 1. WKS Racing Team (Lejoly-Leufgen-Jamoye-Dewalque) 1430 tours   ; 2. AGT by Tys Racing (Pedroso-Mouôya-Tudisca-Van den Driesch) +0   : 11.258   ; 3. Standwork by Hola Lulu (Breckpot-Costa Paz-Teeuwen-De Wolf) +2t   ; 4. BTR 2 (Van Hulle-Van Grevelinge-Bourgonjon-Naessens-De Groote) +3t   ; 5. AMG Racing (Huls-Huls-Huls) +3t   ; 6. Racing 4 Belgium Yellow (Beccera-Corthouts-Nardi-Bonifazio-Vanderhaegen) +5t   ; 7. PFK Racing (Lani-Gallina-Maucq) +6t   ; 8. ComTis (De Bilde-Vermeulen-Verbinnen-De Schouwer-Serkeyn-Tytens) +10t   ; 9. Apex Win (Vronen-Alexandre-Vlassis-Dufrasne) +10t   ; 10. To The Beat Racing (Tortora-Tortora-Casciaro-Uylenbroeck) +11t.

Biitwiins   : 1. Hola Lulu Junior Team (Lernage-Vankrunkelsven-Lannoye-Van Dooren-Cauwenbergh-Cauwenbergh) 1417 tours   ; 2. Bulex Racing (Peclers-Prévost-Vanderbeck-Nicolas-Engels) +1t   ; 3. BKRT Fun (Kevin Wathelet, Julie Mottoule, Justine Strauven, Alice Noël) +3t.

Rookie’s   : 1. Mistral Racing Karting (Dugue-Raymond-Iché-Mathieu Bobet) 1418 tours   ; 2. P1 Racing 1 (Olbrechts-Van Balen-Claes-Eeckelaert-Wuyts-Jewel-Van Reet) +4t   ; 3. Car Clean by Tys Racing (Kinard-Barthelemy-Berton-Pirmez-Van Dijck).

Aussi en Sport régional