Coronavirus: Mobivax a administré 2.000 doses entre mai et septembre

Coronavirus: Mobivax a administré 2.000 doses entre mai et septembre
Belga image photo prétexte

La campagne a été soutenue par le gouvernement bruxellois et s’adressait aux personnes exclues du système de vaccination classique. « Le projet a donné un coup d’accélérateur à la vaccination Covid-19 pour tous et toutes », a souligné l’association médicale militante.

Une campagne de sensibilisation

« Au total, nous avons mené 126 visites dans 63 endroits différents : squats, lieux pour sans-abri, centres de jour et de nuit », a précisé la responsable d’équipe Mobivax pour Médecins sans Frontières, Lily Caldwell. « 2.000 vaccins Johnson & Johnson ont été administrés sur une base volontaire. Sensibiliser et informer a été essentiel pour la réussite de cette campagne. »

Mobivax a été une réponse rapide à la pandémie, adaptée aux populations en situation de vulnérabilité, a expliqué Médecins du Monde. Et de poursuivre : le projet a d’abord répondu à une faille structurelle, l’accès à la vaccination étant impossible sans numéro de registre national, et les invitations envoyées par courriel ou par téléphone. Il a finalement intégré une stratégie de vaccination plus large pour les personnes les plus vulnérables.

Fin de mission

« À la suite de cette évolution positive, la présence d’une équipe mobile de vaccination n’est aujourd’hui plus nécessaire, puisque les centres de vaccination sont aujourd’hui ouverts aux personnes sans papiers », a commenté le responsable des projets belges pour Médecin sans Frontières, Julien Buha Collette.

Selon Médecins sans Frontières, un suivi est néanmoins essentiel afin d’assurer que les personnes en situation de vulnérabilité aient toujours accès aux centres de vaccination et puissent facilement recevoir la preuve de vaccination européenne.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES