Un faux QR code utilisé pour essayer de rentrer aux Apéros verviétois

Les Apéros verviétois.
Les Apéros verviétois. - O.L.

Ce vendredi 01/10/21 avaient lieu les 1er Apéros verviétois post-crise sanitaire. Le Covid Safe Ticket et la carte d’identité permettaient de montrer pattes blanches et d’accéder au site de l’événement. La grande majorité des personnes présentes sont arrivées avec les bons documents et en présentant immédiatement leur CST sur l’App Covid Safe. Toutefois, afin de ne pas discriminer les personnes non titulaires d’un CST, les organisateurs proposaient également des tests antigéniques rapides sur place. « Quelques personnes non informées de ces exigences ont dû être refusées et quelques autres ont tenté de pénétrer à l’intérieur sans être titulaires d’un CST valable », nous informe la police.

Au travers de contrôles d’entrées pour assurer la sécurité sanitaire de tous, seul un individu a été pris la main dans le sac pour avoir utilisé le code QR d’une autre personne afin de rentrer sur le site. « Il est donc primordial que les identités des titulaires de CST soient vérifiées scrupuleusement », rappellent les forces de l’ordre. en théorie, tout belge âgé de + de 15 ans doit être porteur de sa carte d’identité. Malgré la météo maussade, près de 1.000 personnes se sont présentées et ont pu se détendre sur la place du Marché où des food-trucks et bars avaient été installés pour le plus grand plaisir des épicuriens.

Il tente à quatre reprises de rentrer

Afin de garantir le bon déroulement de ces apéros verviétois, la zone de police Vesdre était présente en sus des agents de gardiennage. Seuls quelques incidents ont dû être déplorés dont une jeune fille en coma éthylique et un jeune homme qui a tenté de pénétrer sur le site à 4 reprises de manière illicite. L’excès d’alcool reste problématique. La zone de police Vesdre attire l’attention des jeunes sur la consommation d’alcool. « Nous constatons trop souvent, et plus encore depuis la crise Covid, une consommation d’alcool excessive chez les jeunes adultes voire les adolescents » indique le 1er Inspecteur Principal Beaume. Cette responsable ajoute : « Les jeunes tendent à vouloir être rapidement dans un état second comme si leur plaisir y était conditionné » et déplore tout en mettant en garde contre ce mode de fonctionnement, « les conséquences néfastes directes sur leur santé, et le danger potentiel dans lequel ils se mettent en n’étant plus maîtres de leurs actes. Comme lors de certains baptêmes estudiantins. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Marche-en-Famenne (prov. de Luxembourg)Verviers (prov. de Liège)
Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION