Agressions sexuelles à Ixelles: une réunion d’urgence convoquée au fédéral

Agressions sexuelles à Ixelles: une réunion d’urgence convoquée au fédéral
F.D.

Sarah Schlitz (Ecolo), secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres et des chances a convoqué une réunion d’urgence mercredi avec le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden pour « analyser la situation à Ixelles ». Selon nos confrères du Soir, l’objectif est « d’analyser la situation à Ixelles pour voir l’étendue du problème, et l’élargir d’un point de vue fédéral dans la lutte contre les agressions sexuelles, en particulier dans les lieux de fête ».

Jeudi soir, près de 1.300 personnes, selon la police, ont pris part au Cimetière d’Ixelles à une marche en soutien aux victimes de violences sexuelles. Des dizaines de témoignages affluent depuis dimanche concernant des viols et agressions sexuelles et visent un employé des bars Waff et El Café, situés dans le quartier.

Le cortège a démarré à 20h du rond-point du Cimetière d’Ixelles et a descendu la chaussée de Boondael, en direction de la place Fernand Cocq, aux cris notamment de « Mon corps, mon choix et ferme ta gueule », « Tout le monde déteste la police », « Nous sommes fortes, nous sommes fières, les féministes radicales et en colère », « Violeur, à toi d’avoir peur », avant d’arriver devant l’hôtel de Ville d’Ixelles, sur la place Fernand Cocq, où les manifestantes ont continué à entonner leurs refrains.

Le parquet de Bruxelles a confirmé qu’une enquête avait été ouverte.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Ixelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES