114 perquisitions et 64 personnes interpellées, l’opération Sky atteint les cieux!

Une vaste opération.
Une vaste opération. - Elio Germani

Plus de 1.000 policiers étaient mobilisés depuis l’aube pour mener plus d’une centaine de perquisitions dans les trois Régions du pays. « On parle d’environ 130 perquisitions et d’environ 80 suspects à interpeller », nous précisait une source proche de l’enquête.

Elio Germani

« Environ 80 % de ces perquisitions ont lieu à Bruxelles. Cette vaste opération vise des trafiquants de cocaïne. Il s’agit plus de démanteler un important réseau qui est majoritairement entre les mains d’Albanais que d’opérer des saisies de drogue(s) », indique Éric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral.

Pour rappel, lundi 18 octobre et jeudi 21 octobre derniers, le parquet fédéral avait déjà mené deux opérations d’envergure visant des trafiquants de cocaïne ; d’abord, en province de Liège (milieu criminogène colombien), puis, en province du Limbourg.

Déjà 77 tonnes saisies

Tous ces dossiers ont un point commun : l’exploitation des données récoltées grâce au décryptage des téléphones cryptés Sky ECC !

Des précisions ont été apportées à l’issue de la conférence de presse qui s’est tenue ce mardi après-midi. On peut dire que les chiffres concernant les enquêtes liées à Sky ECC atteignent des cieux ! Au total, 64 personnes ont été interpellées au cours des 114 perquisitions menées depuis l’aube. Six laboratoires d’extraction de cocaïne ont été découverts, principalement à Bruxelles et dans sa périphérie, indique le procureur fédéral Éric van Leeuw.

« Le dossier d’aujourd’hui porte sur une organisation criminelle soupçonnée d’être active dans le trafic de cocaïne, entre l’Amérique du Sud et l’Europe », a précisé Éric Jacobs, directeur de la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles.

« Un groupe de criminels situés en Belgique, principalement à Bruxelles, organise la réception de la cocaïne, son extraction et son reconditionnement dans des laboratoires belges. Nous estimons la production à une tonne de cocaïne par semaine à Bruxelles et en périphérie. Après ce reconditionnement, des courriers assurent la distribution vers le reste de l’Europe ».

Les policiers ont confisqué plus d’un million en liquide et une importante quantité de pièces d’or. 57 voitures et objets de luxe, notamment des montres – qui constituent un nouveau moyen d’écoulement d’importantes sommes d’argent – ont été saisis, de même que des tonnes de produits imprégnés de cocaïne, 300 m3 de tabac et du matériel technique comme des drones, des moteurs de propulsion de sous-marin pour la plongée.

Avant l’opération de ce jour, plus de 350 kg de cocaïne via l’arrestation de courriers, 9 tonnes de cannabis, 32 tonnes d’engrais imprimés de cocaïne et plus de 2.000 litres de déchets chimiques ont été saisis.

Au total, 455 arrestations et près de 2.000 personnes ont été identifiées en lien avec le dossier Sky ECC. Les autorités précisent également que 77 tonnes de cocaïne ont été saisies rien que cette année, soit un chiffre d’affaires estimé à 4 milliards d’euros…

Ces dernières plaident pour un renforcement de leur capacité d’enquête et d’action.

« Compte tenu de la faiblesse des moyens disponibles, il a donc été nécessaire d’opérer des choix et d’établir des priorités : il y a donc certains dossiers judiciaires et certaines matières qui ne peuvent plus être traités. Il est pourtant urgent et indispensable de consacrer de gros moyens d’enquête aux dossiers liés à Sky ECC et de le faire rapidement pour éviter que les données recueillies ne perdent de leur pertinence. Les faits révélés sont d’une dangerosité telle pour le vivre ensemble qu’il importe d’agir », commente le procureur fédéral.

Selon nos sources, cette vaste organisation a pu être reliée à un meurtre perpétré sur le territoire bruxellois. Il semblerait que l’organisation était en possession d’images de démembrement… On ignore à ce stade s’il s’agit de faits commis en Belgique ou d’un simple moyen de pression et d’intimidation.

Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES