Crise sanitaire: une aide financière pour cinq CPAS namurois

Le ministre Christophe Collignon.
Le ministre Christophe Collignon. - Belga

Le Gouvernement wallon a approuvé la proposition du ministre du Logement et des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon, d’octroyer un montant de 20 millions d’euros en faveur des CPAS de Wallonie pour engager des travailleurs sociaux, via des CDD de deux ans.

Cela correspond à près de 200 équivalents temps plein (ETP) pour 45 CPAS en Wallonie.

C’est une aide bienvenue pour les CPAS concernés et une mesure attendue dans un contexte sanitaire et social difficile.

Entre décembre 2019 et décembre 2020, le nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration en Wallonie a augmenté de plus de 3.000 unités. À titre d’exemple, à Gembloux, on parle d’une augmentation entre 2018 et 2021 de 28 bénéficiaires du revenu d’intégration sociale, pour un total de 311.

« Peu de soutien jusqu’à présent »

« Jusqu’à présent, il y a eu très peu de soutien pour les structures CPAS elles-mêmes dans cette crise, concentrant les efforts prioritairement vis-à-vis de l’aide directe aux personnes », déclare Christophe Collignon. « Il est impensable que les personnes qui solliciteront l’aide du CPAS dans les mois qui viennent, après avoir été meurtris par un contexte de catastrophe, se retrouvent face à des services débordés et en sous-nombre pour les accueillir et ainsi assurer ce service essentiel. Ces 20 millions d’euros servent à aider les CPAS les plus impactés par la crise sanitaire. »

Après concertation avec la Fédération des CPAS, il est proposé de répartir l’enveloppe en tenant compte de l’évolution dynamique du nombre de bénéficiaires à prendre en charge par les CPAS entre 2018 et 2021, mais également du nombre total de bénéficiaires en mars 2021. Seuls les CPAS qui ont connu une hausse de minimum 15 bénéficiaires entre 2018 et 2021 ont accès au financement. Cela équivaut à la répartition suivante de l’enveloppe : 45 CPAS pour plus ou moins 200 équivalents temps plein. Un ETP équivaut à environ 50.000 € par an, et chaque poste sera intégralement financé.

En province de Namur, cinq CPAS sont ainsi soutenus. Il s’agit de ceux de Namur (1.344.482 € de subsides), Sambreville (180.875 €), Dinant (112.415 €), Gembloux (78.564 €) et Florennes (61.386 €).

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en L'ACTU DE LA PROVINCE DE NAMUR