Naufrage de migrants dans la Manche: deux survivants blâment les garde-côtes

Naufrage de migrants dans la Manche: deux survivants blâment les garde-côtes
AFP

Sur la chaîne de télévision française BFMTV, l’un des survivants a raconté comment, le bateau prenant l’eau, ses occupants avaient lancé un appel de détresse aux garde-côtes français avant de perdre pied en mer. «Nous avons partagé notre position aux Français, mais ils nous ont répondu que nous nous trouvions en eaux britanniques», a souligné le rescapé de 21 ans.

Les migrants sont ensuite parvenus à prendre contact avec la police britannique, qui leur a répliqué que c’était à la France de les prendre en charge. «Le Royaume-Uni aurait dû nous aider parce qu’on se trouvait dans ses eaux, mais il n’a rien fait.»

Le deuxième survivant a précisé que les migrants en perdition avaient contacté par deux fois les services britanniques. «Personne n’est venu. Le bateau a coulé, des gens sont morts et j’ai nagé durant 11 heures en mer», a-t-il retracé.

Plus de 25.700 personnes ont traversé la Manche cette année en quête d’un avenir plus clément, soit trois fois plus qu’en 2020. Londres accuse Paris de ne pas prendre de mesures suffisantes pour éviter ces arrivées sur son territoire.

De son côté, la France demande un accord entre l’Union européenne et le Royaume-Uni pour endiguer les traversées de migrants dans la Manche. La Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne se sont accordés avec l’Hexagone pour renforcer leur coopération opérationnelle dans la gestion des migrants qui tentent cette périlleuse traversée.

Aussi en Faits divers