«L’école sera un reflet de la société et non plus un moteur de l’épidémie»

«L’école sera un reflet de la société et non plus un moteur de l’épidémie»
Belga

Un nouveau Comité de concertation a eu lieu ce jeudi 6 janvier 2022. En marge de cette première réunion de l’année, Yves Van Laethem a été interrogé par Belga. L’occasion pour le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus en Belgique d’évoquer la recrudescence des contaminations en raison du variant Omicron.

« On s’attend à en avoir potentiellement beaucoup plus que cela encore dans les semaines qui viennent », explique-t-il au sujet des infections. Yves Van Laethem ajoute que « le nombre d’admissions à l’hôpital augmente mais nous avons, heureusement, une diminution continue des soins intensifs et on est repassé sous cette fameuse barrière des 500 lits ».

Mais alors, qu’en est-il de la dangerosité du variant Omicron ? « On constate que le virus circule beaucoup, mais que l’impact est plus réduit sur les hospitalisations et pour les formes les plus sévères. Mais cela ne veut pas dire que le virus est bénin ». Il conclut, en évoquant la réouverture lundi des écoles : « La circulation du virus sera tellement importante dans la population générale que l’école un reflet de la société et non plus un moteur de l’épidémie ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Yves-Gomezée (c.f. Walcourt)Walcourt (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique