E. Thiébaut, député, dépose une résolution pour faciliter le recrutement de pompiers

Eric Thiébaut, ici en visite dans une caserne de pompiers.
Eric Thiébaut, ici en visite dans une caserne de pompiers. - D.R.

Pour le député fédéral hensitois, les raisons de cette pénurie sont connues :

– Beaucoup de pompiers volontaires ont été recrutés comme professionnels. Les zones ont en effet recruté énormément de nouveaux professionnels car les nouvelles normes de départ au feu imposent la présence de 6 pompiers par autopompe au lieu de 4 auparavant.

– Il n’y a pas suffisamment de sessions d’examens pour le Certificat d’aptitude fédéral

– La durée de la formation d’un pompier volontaire est trop longue actuellement. Un volontaire doit suivre des cours chaque samedi matin durant 3 ans pour obtenir son brevet.

– Les recrutements ne sont plus réalisés à l’échelle locale et la fonction n’est plus aussi bien promotionnée qu’avant.

– Les volontaires exercent une autre activité professionnelle à titre principal. Il est très difficile pour eux de concilier leur vie professionnelle avec leur vie de famille.

Des propositions

Ce mardi, le député fédéral a donc présenté une proposition de résolution. Éric Thiébaut demande plusieurs choses au gouvernement fédéral :

– mener une campagne d’information nationale sur le métier de pompier volontaire

– prévoir une modification du statut administratif afin de favoriser le recrutement des pompiers volontaires en raccourcissant les délais d’engagement et en tenant compte autant que possible de la proximité géographique entre le domicile des candidats, leur lieu de formation et leur futur lieu d’affectation

– prévoir une meilleure implication des zones de secours dans la procédure de recrutement

– étudier la possibilité de mettre en place une formation en 5ème et 6ème secondaire en lien avec le métier de pompier.

« J’espère être entendu par la ministre de l’Intérieur car il y a vraiment urgence au sein de certaines zones de secours », conclut Éric Thiébaut.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE