Schreuder préface Standard-Bruges: «Il faudra être fort d’un point de vue mental»

Vidéo
Le coach brugeois continue de prendre ses marques.
Le coach brugeois continue de prendre ses marques. - PhotoNews

«  Je sens une énorme envie dans le groupe. Les gars se donnent à fond pour évoluer à une haute intensité. C’est agréable, et de bon augure pour la suite. »

Car le coach voit au-delà de l’instant présent, pour performer sur la durée. « Je regarde beaucoup de matches, afin d’avoir un avis sur tous les scénarios possibles. Je ne martèle pas le crâne des joueurs avec tous les détails mais je leur parle énormément. Pour les aider dans leurs prises de décisions, mais aussi leurs réactions face aux obstacles. » Sclessin sera le prochain écueil des Gazelles. Une pelouse qui ne réussit pas vraiment aux troupes du tacticien néerlandais. « Parce que ses occupants répondent toujours présent dans les affiches. J’ai vu leur prestation du côté d’Anderlecht. Le Standard a été dominé, bousculé mais il a su revenir. Et sur la fin, il aurait pu l’emporter. Chez nous, ils étaient dans les cordes mais ils ont accroché le point du partage. Je m’attends donc à une rencontre très compliquée, au sein de laquelle le groupe devra être fort d’un point de vue mental. »

Noa Lang en tête. Suspendu la semaine passée contre Saint-Trond, l’artiste brugeois est de retour dans le noyau, avec des intentions très claires. « Il veut se montrer, comme chaque fois. Comme toujours. Au point de parfois se compliquer la tâche. J’en ai parlé avec lui, pour définir ce que j’attends de son jeu. Il doit faire son travail, sans se focaliser sur le monde extérieur. Si chacun adopte cette vision, le Club de Bruges peut être une forte équipe. »

Olsen (Bologne) en arrivée avant des départs ?

Et concrétiser les immenses ambitions de la direction. Des têtes pensantes qui sont en constante discussion avec leur coach, notamment pour diminuer le noyau actuel. « Il est très grand, ce qui ne rend pas toujours le travail facile. Nous avons donc entamé des discussions avec certains, pour trouver une solution. Je m’attends à des départs, pas forcément définitifs. »

Au niveau des arrivées, le Club est toujours en pôle pour s’attacher les services de Skov Olsen, l’international danois de Bologne. « C’est exact, tout comme nous sommes en perpétuelle recherche d’éléments susceptibles de nous apporter quelque chose, dans tous les secteurs de jeu. Mais je ne veux pas m’éterniser sur ce que je ne contrôle pas totalement. Ma mission, c’est de mener le Club sur le chemin de la victoire. Ce que je ferai dimanche, dans un match qui reste particulier, en dépit du classement des deux formations. Le Standard a une vraie équipe, qui sait se faire mal. Nous le savons, nous serons donc préparés pour le combat. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard