204.600 euros octroyés à l’ASBL les lacs de l’Eau d’Heure pour ses missions

Une bonne nouvelle pour la baignade aux Lacs de l’Eau d’Heure.
Une bonne nouvelle pour la baignade aux Lacs de l’Eau d’Heure. - Belga

Une campagne de prospection et d’analyse est intervenue durant la saison balnéaire 2021 sur 10 sites de baignade en Wallonie, prévoyant un total de 8 analyses d’eau pour chaque site jusqu’à la fin du mois de septembre 2021. Cette analyse prenait en compte, entre autres, la qualité des eaux de baignade au lac de la Plate Taille à Froidchapelle.

La Ministre de l’Environnement, Céline Tellier, a mis en avant les excellents résultats concernant la seconde zone de baignade du lac de la Plate Taille à Froidchapelle située au Centre d’accueil des lacs de l’Eau d’Heure. Ce site a obtenu une qualité « excellente » selon les calculs imposés par la directive européenne.

« C’est une très bonne nouvelle, d’autant plus que les conditions météorologiques étaient particulièrement défavorables ces deux dernières années », indique le député Ecolo wallon Christophe Clersy. « Au vu de ces résultats positifs, il est impératif de réaliser les aménagements nécessaires afin de sécuriser le site. Je pense notamment à la délimitation d’une zone de baignade officielle, à l’installation d’un poste de surveillance pour les sauveteurs et surtout aux aménagements des berges et du fond de l’eau. »

« Une double bonne nouvelle »

La Ministre wallonne du Tourisme Valérie De Bue a souligné que l’ASBL Les lacs de l’Eau d’Heure s’attelle à mettre tout en œuvre pour exploiter les zones de baignades reconnues et autorisées sur le site, que sont la zone de baignade du lac de la Plate Taille, mais également celle du lac de Falemprise.

L’ASBL n’est pas propriétaire des plans d’eau, mais assure la qualité de l’accueil, de l’encadrement et la sécurité des touristes dans ces espaces accessibles gratuitement. Afin de mener au mieux ces missions, la Ministre a octroyé à l’ASBL les lacs de l’Eau d’Heure une subvention d’un montant de 204.600 euros, destinée à l’organisation des espaces touristiques et à l’aménagement des abords des parkings, des plages, des zones de baignade, avec une attention sur l’aménagement paysager.

« C’est une double bonne nouvelle : pour l’état de notre environnement mais aussi pour le tourisme. Nous espérons que ces aménagements puissent être réalisés pour le début de la saison estivale », conclut Christophe Clersy.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Botte du Hainaut