Rochefort se dote d’outils pour éradiquer les chenilles processionnaires

Ses poils sont très dangereux pour les humains.
Ses poils sont très dangereux pour les humains. - Belga/Th. Van Ass

La période de reproduction des chenilles processionnaires a commencé. L’année dernière déjà, la commune de Rochefort avait dû lutter contre cette espèce invasive et dangereuse pour les humains. Cette année, la commune a investi dans du matériel d’éradication plutôt que de faire appel à des entreprises spécialisées.

Un aspirateur spécial a ainsi été acheté par la Ville, révèle la télévision locale MaTélé. Les ouvriers communaux ont également été formés afin de reconnaître les nids de chenilles processionnaires et ensuite de les éliminer en toute sécurité.

Depuis 2018, cette chenille envahit la région par sa présence sur les chênes. Le contact de ses poils provoque de l’urticaire et des réactions allergiques, parfois potentiellement mortelles. Notons que si vous repérez un nid chez vous, vous ou votre propriétaire êtes obligés de faire intervenir une équipe de professionnels. Si ce n’est pas fait, la commune s’en chargera et vous enverra la facture.

La période de nidification se terminera à la fin du mois de juillet.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Rochefort (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Province de Namur