Namur: deux ans de prison requis pour des faits de voyeurisme

Des faits de voyeurisme commis entre 2007 et 2018.
Des faits de voyeurisme commis entre 2007 et 2018. - D.R./PHOTO PRETEXTE

Le parquet de Namur a requis ce vendredi devant le tribunal correctionnel une peine de deux ans de prison à l’encontre d’un prévenu devant répondre de faits de voyeurisme commis entre 2007 et 2018 à l’encontre de plusieurs dames.

Il est notamment accusé d’avoir filmé des dames dans les toilettes d’une gare, dans des cabines d’essayage, ou d’avoir filmé sa voisine qui se promenait nue chez elle.

Le prévenu a reconnu les faits et a évoqué un contexte professionnel, familial et conjugal difficile.

Le ministère public a souligné la façon dont l’auteur des faits a préparé certains de ses faits, en cachant notamment une caméra dans un sac. Le prévenu a d’abord nié les faits, avant de les reconnaître, les vidéos ayant été retrouvées sur son téléphone et son ordinateur.

Deux ans de prison sont requis. Le parquet ne s’oppose pas à un éventuel sursis. La suspension simple du prononcé est plaidée par l’avocat du prévenu, qui met en avant le suivi psychologique entamé. Jugement le 16 septembre.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)province de Namur

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers