Rochefort: de nombreux reproches adressés à Corine Mullens

Corine Mullens reprend les attributions de Julien Defaux.
Corine Mullens reprend les attributions de Julien Defaux. - G.I.

Suite du remplacement de Corine Mullens (MR) par Julien Defaux (MR) au poste de bourgmestre faisant fonction de Rochefort. Ce lundi en fin de journée, le groupe CAP 2030 (PS-MR), par la voix des libéraux, a organisé une conférence de presse pour « préciser le contexte du remplacement de Mme Mullens. »

En clair, notamment pour lister les reproches qui lui sont adressés : « Le manque de leadership et son mode de fonctionnement individualiste dans la gestion quotidienne et des projets. L’absence de vision et d’actes à moyen et long terme pour l’avenir de la ville. L’absence de cohésion dans la communication des décisions du Collège. Le manque de constance dans sa présence à l’Hôtel de Ville, entraînant un retard dans le travail quotidien de l’administration. L’absence de volonté de travailler avec l’ensemble de sa formation politique. Le manque de disponibilité envers les citoyens, notamment par l’arrêt des permanences. Des retards réguliers à des réunions avec personnes externes à la Ville. Des relations conflictuelles lorsque l’avis de ses interlocuteurs diffère du sien. »

Visiblement, selon le groupe CAP 2030, un changement était donc nécessaire, alors qu’il y a eu des tentatives de médiation.

Corine Mullens se dit sereine

Durant cette conférence, comme le rapportent nos confrères de Matélé, Corine Mullens était tout d’abord absente de la salle, puis est allée s’installer sur les sièges du public, signe qu’une certaine tension reste présente.

Concernant les reproches qui lui sont faits, l’ex-bourgmestre faisant fonction répond entre autres qu’elle est sereine et pense qu’elle a correctement travaillé. Elle indique que les dossiers d’importance ont avancé et que des subsides ont été obtenus.

Malgré ce contexte délicat, Corine Mullens reprend un poste d’échevine avec l’ensemble des compétences de Julien Defaux, à savoir les affaires économiques et sociales, la jeunesse et la participation citoyenne. Elle se voit également confier les affaires juridiques.

Reste à voir s’il sera possible de travailler dans un contexte serein après ces semaines pour le moins agitées au niveau de la politique locale.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Rochefort (c.f. Rochefort)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Province de Namur