Jusqu’à six ans de prison pour des vols de voitures dans le Namurois

Une trentaine de voitures ont été dérobées.
Une trentaine de voitures ont été dérobées. - D.R./PHOTO PRETEXTE

Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé ce jeudi des peines allant jusqu’à six ans de prison dans un dossier de vols de voitures commis par une association de malfaiteurs composée de 16 prévenus.

Les faits ont été commis entre 2018 et 2020, période durant laquelle une trentaine de voitures ont été dérobées. Les deux principaux protagonistes, deux frères, pénétraient dans des habitations pour voler les clefs des véhicules stationnés devant celles-ci et repartir avec les voitures des propriétaires des lieux. Les véhicules étaient ensuite revendus pour l’exportation, principalement via le site 2ememain, ou démontés et revendus en pièces détachées.

De nombreuses préventions

Un intermédiaire «commercial» faisait le lien entre les voleurs et trois groupes différents de receleurs. Outre les préventions de vols de voitures, de vol avec violence dans un cas, et celle d’appartenance à une association de malfaiteurs, certains prévenus doivent répondre de recel, de vente illégale de véhicules d’occasion, de faux (faux car-pass, faux carnet d’immatriculation, fausses plaques, fausses cartes d’identité), d’entrave méchante à la circulation, de rébellion armée avec un véhicule, de coups et insultes sur agents, d’escroquerie mais aussi d’infraction à la loi sur les stupéfiants, un des receleurs ayant mis sur pied une culture de 200 plants de cannabis dans la région de Charleroi.

Les deux frères ont été reconnus comme les dirigeants de cette association de malfaiteurs et écopent respectivement de six ans et cinq ans et six mois de prison. Deux autres frères impliqués dans ces faits écopent respectivement d’une peine de cinq ans assortie d’un sursis de cinq ans et de trois ans assortie d’un sursis de trois ans.

Deux autres prévenus sont condamnés à 40 mois de prison avec sursis. Des peines de 30 et 18 mois assorties de sursis de trois ans ont été prononcées contre deux protagonistes. Quatre prévenus sont condamnés à des peines d’une année de prison assorties de sursis de trois ans. Des peines de quatre et un mois avec sursis ont également été prononcées. Dans le cas d’un dernier prévenu, aucune peine supplémentaire n’a été prononcée, celui-ci ayant déjà été condamné pour des faits similaires commis à la même époque.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)Charleroi (Hainaut)province de Namur

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers