La junte birmane estime «pas impossible» un dialogue avec Aung Suu Kyi

La junte birmane estime «pas impossible» un dialogue avec Aung Suu Kyi
Belga

« Il n’y a rien d’impossible en politique », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la junte Zaw Min Tun, interrogé sur la possibilité de voir s’engager un dialogue entre les généraux et l’ex-dirigeante emprisonnée pour sortir le pays de la crise.

« Plusieurs pays » ont appelé à l’ouverture urgente d’un dialogue avec la lauréate du prix Nobel de la paix 1991, a-t-il relevé sans ajouter de précisions.

La Birmanie est plongée dans le chaos depuis le coup d’État du 1er février 2021, des combats meurtriers opposant les forces de la junte à des organisations ethniques rebelles et aux milices des « Forces de défense du peuple » tandis que l’économie est en ruine.

Mme Suu Kyi, 77 ans, arrêtée lors du coup d’État et assignée alors à résidence, a été transférée fin juin dans une prison. Elle fait face à plusieurs procès pour des chefs d’accusation qui peuvent lui valoir jusqu’à un total de 150 ans de détention.

Les efforts diplomatiques entrepris par l’Association des nations de l’Asie du sud-est (Asean) dont la Birmanie est membre, pour tenter de mettre fin aux affrontements meutriers dans ce pays, ont jusqu’à présent échoué.

Les combats se poursuivent dans plusieurs régions du pays, les médias locaux faisant état de tueries perpétrées par les militaires de la junte.

Près de 700.000 personnes ont été obligées de fuir leur domicile depuis le coup d’État, selon des chiffres de l’Onu fournis en mai.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde