Des armes occidentales livrées à l’Ukraine finissent sur le «marché noir»

Des armes occidentales livrées à l’Ukraine finissent sur le «marché noir»
Belga

Une partie des armes livrées à Kiev « se propage au Moyen-Orient, et finit également sur le marché noir », a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors d’une allocution retransmise à la télévision.

Il n’a toutefois avancé aucun élément concret pour étayer ses affirmations.

Les livraisons de chars, de pièces d’artillerie et d’autres équipements militaires par les pays occidentaux à l’Ukraine suscitent l’ire de la Russie, qui mène depuis fin février une offensive militaire très coûteuse en hommes contre son voisin.

M. Choïgou a accusé les pays occidentaux d’avoir livré jusque-là plus de 28.000 tonnes d’armes à l’Ukraine « dans l’espoir de prolonger le conflit » et saigner la Russie.

Après s’être heurtée à une farouche résistance dans le nord de l’Ukraine et autour de Kiev, la capitale, la Russie a concentré ses forces dans l’est où elle a enregistré ces derniers jours des gains importants, avec notamment la prise de la ville de Lyssytchansk.

Après cette conquête, le président russe Vladimir Poutine a ordonné lundi à ses troupes de poursuivre l’offensive dans l’est, où Moscou vise le contrôle total de la région du Donbass.

L’offensive russe « se poursuivra jusqu’à ce que les objectifs fixés par le commandant en chef suprême (M. Poutine, ndlr) soient entièrement atteints », a déclaré mardi M. Choïgou.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde