D3B: Habay-la-Neuve reprend ce lundi et se voudra plus ambitieux cette saison

« On voudra faire mieux que la 9e place de la saison passée », glisse Samuel Petit.
« On voudra faire mieux que la 9e place de la saison passée », glisse Samuel Petit. - S.M.

Un peu moins de deux mois après leur dernière séance d’entraînement, les joueurs d’Habay-la-Neuve vont se retrouver ce lundi pour lancer la préparation de la future saison. « On a prévu une séance sympa avec ballon suivi d’un petit drink pour mettre les nouveaux à l’aise et que tout le monde apprenne à se connaître », glisse Samuel Petit, l’entraîneur des Habaysiens.

« On avait choisi de s’entraîner jusqu’au 14 mai pour garder tout le monde dans le rythme. J’en avais parlé avec Henri-François Marx, notre préparateur physique, et il était d’accord avec moi. Je ne suis pas trop partisan de ce que font de plus en plus de clubs. À savoir reprendre très tôt puis faire une coupure de 2-3 semaines avant de reprendre définitivement. Nous, quand on s’y remet, c’est pour de bon (rires). Ici, les joueurs ont eu huit semaines « off » mais ils ont tous reçu un programme individuel personnalisé à suivre sur les quatre dernières semaines. Comme ça, ils ont déjà tous une petite base en arrivant. »

Trois amicaux

Et concernant l’organisation de la préparation à proprement parlé, Samuel Petit a fait quelques adaptations. « J’ai changé par rapport à la saison dernière. Je ne sais pas si c’était une erreur mais on avait beaucoup de matchs amicaux, organisés donc au détriment d’entraînements. Il fallait donc moduler la charge de travail. Ici, on en a prévu trois. On jouera Longlier (21/07), Mondercange (26/07) et Arlon (17/08). Pour le reste, on verra en fonction de notre parcours en Coupe de Belgique si on doit en ajouter éventuellement l’un ou l’autre. On verra quel sera notre parcours mais on n’a pas vraiment été gâtés. Si on passe le premier tour, on se déplacera à Warnant, une formation de D2 où on avait été sortis aux tirs au but il y a deux ans. Et si on passe là aussi, on joue encore à l’extérieur. Ça aurait été bien d’avoir un petit derby, mais c’est comme ça. Après, pour un garçon comme Monaville qui revient d’une rupture des croisés, s’il a besoin d’aller chercher du temps de jeu, il pourra éventuellement aller avec la P3 en Coupe de la Province. »

Plus de quantité

Cet été, le club s’est également bien renforcé au mercato. Habay n’a perdu que trois éléments alignés régulièrement et accueille six nouvelles têtes. « En termes de quantité, c’est beaucoup mieux que la saison précédente. Quant à la qualité, je pense que nous serons également pas trop mal. Des joueurs viennent avec l’expérience de la D2 acquise à Givry. Un garçon comme Jaspierre est vraiment pas mal et Toussaint a une belle marge de progression. Je suis dès lors content des joueurs qui seront à ma disposition. »

Et qui dit plus de quantité et de qualité, dit aussi plus d’ambitions. « On voudra clairement faire mieux que la 9e place de la saison passée. Mais on va rester humble, nous ne sommes pas Rochefort ou Onhaye. »

Mercato: six nouveaux joueurs arrivent au club

Entraîneur : Samuel Petit (3e saison)

Arrivées : Thiebault Bartholomé (Givry), Simon Poncelet (Givry), Guillaume Déom (Givry), Lorian Léonard (Givry), Mathias Toussaint (Longlier), Théo Jaspierre (Prix-les-Mézières, France).

Départs : Gil Grevisse (Habay-la-Vieille), Abdoulaye N’Diaye (Freylange), Gary Raboteur (Habay-la-Neuve B), Sébastien Mathieu (Assenois), Nicolas Day (?).

Le projet d’académie en Ouzbékistan avance bien

Le projet d’académie en Ouzbékistan avance bien
D.R.

Depuis quelques mois maintenant, sous l’impulsion de son président Philippe Toussaint, le club d’Habay-la-Neuve a lancé un projet totalement fou d’académie de jeunes à Samaracande en Ouzbékistan. Il y a peu, une délégation gaumaise a une fois de plus été sur place. « Nous sommes repartis à quatre avec cette fois Quentin Vandermaelen pour nous accompagner », précise Samuel Petit. « C’est super de voir comment les gens du clubs sont motivés autour de ce projet. Sur place, on a organisé des détections pour les enfants et on a eu plus ou moins 120 participants. Les choses suivent donc leur cours et on espère pouvoir ouvrir en septembre ou en octobre. Ce serait en tout cas pas mal en termes de timing. »

Concernant la gestion journalière sur place, tout n’est pas encore ficelé. « Maxime Bréjard continue de négocier avec le président, on verra bien si cela se concrétise finalement ou pas. Sur place, on a déjà des gens de confiance qui sont là pour nous accompagner et nous apporter leur aide notamment pour tout ce qui est administratif ou juridique.

S.M.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en SC Habay-la-Neuve