Plus de 2 kilos de cocaïne et une kalachnikov saisis à Anderlecht

Une partie de la saisie.
Une partie de la saisie. - Police Bruxelles Midi

Huit personnes sont inculpées, dont six ont été arrêtées.

Ce sont 15 perquisitions qui ont été menées, le 26 juillet dernier, à Saint-Gilles, Liège et Anvers, par la section « stupéfiants » de la zone de police Bruxelles-Midi, assistée des services spéciaux de cette zone et de celle d’Anvers. « Celles-ci ont permis la saisie de 2,135 kilos de cocaïne, de 500 grammes d’héroïne, d’1,2 kilo de résine de cannabis, de 215 grammes de cannabis, de 500 grammes de produit de coupe et d’une somme de 85.639 euros », a communiqué la zone de police Bruxelles-Midi, mardi. Une kalachnikov a également été découverte.

Trafic de drogue à Saint-Gilles

Ces perquisitions ont été effectuées dans le cadre d’une enquête concernant des trafiquants de drogue dure actifs à Saint-Gilles, entamée depuis plusieurs mois par la zone Midi. Elle a permis de déterminer que les dirigeants de l’organisation étaient originaires de la région d’Anvers. « Cela faisait déjà plusieurs mois que la vente de drogue de type cocaïne et héroïne s’était intensifiée dans le quartier de la place Bethléem », a expliqué la police.

Huit personnes ont été inculpées pour trafic de drogue, dont six ont été placées sous mandat d’arrêt. « Le 29 juin dernier, R.Y, âgé de 37 ans, avait été interpellé dans la région de Liège avec une quantité importante de drogue. Il est incarcéré depuis le 30 juin », a affirmé la police. À la suite de cette arrestation, cinq autres suspects ont été arrêtés. « Il s’agit de K.R., un fournisseur âgé de 40 ans, d’E.A., un fournisseur âgé de 55 ans, de K.A. et de T.M., âgés de 24 ans, et de B.M., âgé de 43 ans », a indiqué la police. « Il y a également deux fournisseurs émanant d’Anvers qui sont incarcérés dans une prison », a-t-elle ajouté.

« La section « stupéfiants » poursuit ses actions. Le but est de contribuer au sentiment de sécurité des citoyens vivant dans les communes d’Anderlecht, de Forest et de Saint-Gilles, et de travailler en synergie avec les collègues de première ligne pour la sécurisation de l’espace public », a encore commenté la zone de police Bruxelles-Midi.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers