Jemeppe: des dizaines de policiers à Onoz, une personne privée de liberté

Le déploiement a eu lieu au sein de l’ancien Chalet Club Onoz.
Le déploiement a eu lieu au sein de l’ancien Chalet Club Onoz. - L.M.

Ce mardi, de nombreux habitants de Jemeppe-sur-Sambre se sont demandé ce qu’il se passait à l’ancien Chalet Club d’Onoz. Peu avant midi, plusieurs dizaines de policiers armés et en gilets pare-balles ont entouré le bâtiment avant de s’y engouffrer. Sur place, les riverains ont été invités à ne pas sortir de chez eux tandis qu’un périmètre de sécurité était installé entre le vétérinaire et l’Espace de l’Homme de Spy. Après une vingtaine de minutes, le dispositif a été levé et les habitants ont pu à nouveau sortir de chez eux. Au sein de l’ancien club, plusieurs enquêteurs continuaient leur travail habillés de blouses blanches.

Les environs ont été bouclés le temps de l’intervention.
Les environs ont été bouclés le temps de l’intervention. - L.M.

Selon le procureur du Roi Vincent Macq, une personne a été privée de liberté suite à cette importante perquisition. « La seule chose que je peux vous dire, c’est ce que c’est en lien avec un trafic de stupéfiants », a-t-il confié à nos confrères de RTL. Dans le quartier, plusieurs voisins parlent même de la découverte d’une plantation de cannabis.

Dans tous les cas, le dossier va être mis à l’instruction par le parquet de Namur et un mandat d’arrêt a été sollicité envers la personne interpellée. Plus d’informations seront communiquées ce mercredi.

Le bâtiment est connu dans la région pour avoir été une discothèque assez fréquentée. Depuis quelque temps, les lieux sont vides et laissés à l’abandon si l’on en croit l’état général du site.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers